Famille « recomposée » : pourquoi est-ce (parfois) si difficile ?